Surfacage ultrason chirurgie

Les ultrasons (entendez par là des sons inaudibles pour la plupart d’entre-nous, exceptés de jeunes enfants et quelques animaux), sont des ondes mécaniques, au même titre que notre voix humaine.

 

Le détartrage des dents, qui se faisait à l’origine avec des curettes manuelles, peut aussi s’effectuer avec des appareils techniques, communément appelés détartreurs. On peut les comparer à de minis marteaux piqueurs pneumatiques. Le contrôle de ces déplacements est plus anarchique que celui généré avec les détartreurs à ultrasons. Ils nécessitent par contre moins de besoins d’eau de refroidissement que leurs cousins à ultrasons. Ces détartreurs soniques se présentent sous forme de pièces à main, qui se connectent sur le raccord rapide de turbine. Il en existe 3 types différents :

La magnétostriction

La ferro-magnétostriction

La piézo-électricité

Elles ont en commun le phénomène de cavitation. La cavitation est un phénomène de création, croissance et implosion de bulles d’air dans un liquide lorsque ledit liquide est soumis à une onde de pression périodique. C’est un phénomène bien connu dans la Marine, avec le brassage des hélices de bateaux, qui finissent par se détériorer en extrémités de pâle. La cavitation se déclenche à partir de 20 000 Hz environ dans l’eau, par une baisse de pression provoquant sa vaporisation, vaporisation qui conjointement à l’implosion des bulles d’air, crée des ondes de choc très puissantes. C’est ce même principe qui est utilisé dans vos cuves de nettoyage à ultrasons. 

 

La magnétostriction 

C’est la technique la plus ancienne des détartreurs apparue dans le dentaire. Elle désigne la propriété des matériaux ferromagnétiques à se déformer sous l’effet de champs magnétiques oscillatoires. Une bobine excitée électriquement à une fréquence de 30 000 Hz entoure des lamelles métalliques solidaires de la pointe de l’insert. Sous cette excitation, les lamelles vont légèrement se déformer et retransmettre ces variations à la pointe de l’insert, qui effectuera alors de petites oscillations elliptiques. Cette technique nécessite une grande irrigation, surtout destinée à contrôler l’échauffement des lamelles de métal. 

 

La ferro-magnétostriction

Cette technologie est à peu près la même que celle de la magnétostriction, à ceci près que les lamelles métalliques sont remplacées par un barreau de ferrite (comme ceux utilisés dans les postes de radios de nos parents). 

Les ultrasons ont largement investi le cabinet dentaire dans 2 domaines : le détartrage et le nettoyage (cuves à ultrasons). Aujourd’hui, ils investissent aussi la chirurgie, avec des appareils spécifiques de piézo-chirurgie. La ferrite a la capacité de ne pas se déformer comme les lamelles métalliques des détartreurs à magné-tostriction, et elle permet de travailler avec des fréquences bien plus élevées. Cette faculté permet un ressenti plus doux des détartrages pour les patients, et permet aussi d’éviter l’anesthésie dans bien des cas. 

 

La piézo-électricité

C’est la plus grande famille de produits. Celle-ci fonctionne avec des câbles d’alimentation et de pédale, appareils de table, avec réservoirs d’eau et/ou de liquides d’irrigation.

La plupart des détartreurs des familles précédentes sont également adaptés au traitement parodontal. Tout en ayant aussi la possibilité d’effectuer du détartrage, cet appareil avec lequel les inserts ne se déplacent que dans le sens axial (parallèlement à la surface radiculaire) est également pourvue de poches de solutions d’irrigation très particulières. 

Tout récemment, les ultrasons ont investi le domaine chirurgical, grâce aux puissances atteintes par les nouvelles générations d’appareils, et au développement fulgurant d’inserts spécifiques, et à l’adoption de l’irrigation similaire à celle des moteurs d’implantologie avec pompes péristaltiques de sérum physiologique et autres solutions médicamenteuses. 

On obtient probablement les meilleurs résultats en associant les instruments soniques ou ultrasoniques au détartrage manuel.

 

Article rédigé par le praticien le 23/04/2013

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr